dimanche 21 septembre 2014

DVD : Sur le chemin de l'école (Pascal Plisson)

SUR LE CHEMIN DE L'ECOLE :
Sur le chemin de l'école suit l’extraordinaire destinée de cinq enfants aux quatre coins du globe, pour qui l’accès à l’éducation est à priori impossible.
Comme un écho au célèbre adage de pierre Rabhi : « La question n’est pas tant de savoir quelle terre nous allons laisser à nos enfants mais plutôt quels enfants nous allons laisser à la terre », Sur le chemin de l'école apporte la preuve que ces enfants qui bâtiront le monde de demain ont une conscience aigue de l’importance de l’éducation et de l’apprentissage, et que sans école, nos sociétés n’ont pas d’avenir.
Véritable ode à la vie, Sur le chemin de l'école nous entraîne dans les décors sublimes de la savane du Kenya, des monts de l’Atlas marocain, de la campagne indienne ou du désert australien. nous suivrons ces enfants prêts à parcourir des kilomètres chaque jour, bravant tous les dangers, pour rejoindre leur classe et accéder à l’éducation, sésame d’une vie meilleure. leur ambition ? Apprendre, comprendre, saisir leur chance, pour devenir un jour pilote de ligne, médecin, professeur.




 


●○●  Wouaw ! Un reportage qui m'a touché, scotché et fait rire.

Impressionnant ce que ces enfants sont prêts à endurer pour "simplement" aller à l'école.
Belle leçon de vie et de sagesse. 
Une réalité dont on n'a plus (pas) forcément conscience dans notre petit cocon européen. 
Des enfants touchants, persévérants, drôles et tristes. 
Quand on voit le sacrifice qu'ils font, leur clairvoyance par rapport à leurs capacités, leurs rêves, on ne peut que rester sans voix. 
Magnifique !
J'ai adoré ces 3 frères en Inde. Le petit m'a énormément fait rire par ses réflexions et sa manière d'être. Un petit qui ira loin.
Et qu'on ne vienne plus se plaindre que "le funi était en panne ce matin !", non mais ! 
●○● 



2 commentaires:

  1. Merci pour ce très très beau billet qui me donne une envie irrépressible de voir ce documentaire et de le montrer à mes enfants ! Je vais de ce pas le commander.
    Cajou

    RépondreSupprimer