dimanche 6 juillet 2014

Le liseur du 6h27 (Jean-Paul Didierlaurent)

LE LISEUR DU 6H27 :
Guylain Vignolles est préposé au pilon et mène une existence maussade et solitaire, rythmée par ses allers-retours quotidiens à l’usine. Chaque matin en allant travailler, comme pour se laver des livres broyés, il lit à voix haute dans le RER de 6H27 les quelques feuillets qu’il a sauvé la veille des dents de fer de la Zerstor 500, le mastodonte mécanique dont il est le servant.
Un jour, Guylain découvre les textes d’une mystérieuse inconnue qui vont changer le cours de sa vie…



●○● Je me suis délectée avec cette lecture. 

Ce livre est rempli de beaux mots. Cette manière de décrire la machine à broyer les livres comme une Bête monstrueuse, j'ai totalement adhéré. 


Guylain est un personnage effacé qui chaque jour de sa vie travaille sur une machine qui détruit, mâche et digère des livres pour n'en ressortir qu'une bouillie infâme. Amoureux des mots, tous les jours il sauve quelques pages qu'il lit ensuite aux passagers du 6h27 chaque matin. Bouts de textes décousus mais qui apportent beaucoup aux gens. 

Il a peu de vie sociale et peu de vie tout court. A part son ami/collègue Yvon (qui ne parle qu'en Alexandrins; c'est hilarant et incongru) ou Guiseppe dont la Bête a mangé les jambes, il n'a pas d'amis. 
Puis vient la rencontre dans le 6h27 avec deux vieilles dames qui vont lui permettre de s'ouvrir au monde, de faire la connaissance d'une multitude de personnes. 
Mais l'évènement qui va bouleverser sa vie sera la trouvaille d'une clé USB appartenant à une jeune femme mystérieuse. 

Les personnages sont touchants et attachants. Même la machine prend une place imposante. 

On aimerait secouer Guylain pour qu'il prenne sa vie en vain et se révolte vraiment contre ce boulot qu'il déteste, contre ce patron adipeux ou contre ce collègue faux-cul. Mais Guylain est un "gentil", un modeste, un résigné et ce n'est pas dans sa nature. 
J'ai beaucoup aimé Guiseppe qui tente de "retrouver" ses jambes qui ont été mangées par la Bête.
Et Yvon qui ne parle qu'en alexandrins ! Ah celui-ci, il m'a fait rire avec ses tirades. 
Les deux vieilles dames sont adorables avec leur candeur.

Un grand moment de plaisir avec cette lecture ! Coup de coeur !
 ●○●




 



8 commentaires:

  1. J'entends beaucoup parler de ce livre et ton avis ne fait que renforcer mon envie de le lire :)

    RépondreSupprimer
  2. Il est prévu que je le lise...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ne résiste pas à cette tentation ! ;)

      Supprimer
    2. De memoire, là tout de suitecomme ca... je crois bien qu il est ddans ma kindy hi hi... mais ENCORE un hpal pff

      Supprimer
  3. Il est également prévu dans mes lectures de 2014. Bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'espère qu'il te plaira autant qu'il m'a plu !

      Supprimer
  4. on a les mêmes goûts ;-) coup de coeur pour moi également !

    RépondreSupprimer