samedi 23 mai 2009

V-Virus (Scott WESTERFELD)



V-VIRUS :
Porteur presque sain d’un parasite redoutable, Cal est devenu traqueur officiel de celles qu’il a involontairement contaminées. La scène s’ouvre sur la chasse de sa première véritable petite amie devenue vampire et cannibale. Un être repoussant et violent : une « peep » entourée de ses milliers de rats, eux aussi contaminés. Mais le jeune homme veut retrouver celle qui lui a transmis le v-virus. C’est sur ses traces qu’il se lance alors, comme dans une enquête policière, allant de découvertes macabres en surprises, toutes assez peu ragoûtantes. Lacey, une jeune fille qui croise son chemin durant l’enquête, va se trouver impliquée, elle aussi, d’une manière inattendue et le pousser à poursuivre coûte que coûte ses investigations.

**Une atmosphère très glauque pour ce roman. Beaucoup d'humour noir. Des personnages très attachants, une histoire originale du point de vue du vampirisme. Un roman qui sort de l'ordinaire quant à la manière de traiter ce sujet. Un petit cours de biologie entre chaque chapitre qui fait qu'on en vient à regarder ce qui nous entoure d'un autre oeil.



Note : 2/3

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire